En naviguant sur le site Koalol.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Ok
« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don

Life

En 1951, James Harrison, 14 ans, australien, s’est réveillé d’une opération chirurgicale majeure. Les médecins ont enlevé un des ses poumons et l’ont gardé hospitalisé pendant trois mois. Pendant cette période difficile, Harrison a appris que s’il était encore parmi les siens c’est en grande partie grâce à une grande quantité de sang transfusé qu’il avait reçu.

Quelque temps plus tard, il a alors promis qu’il serait lui-même un donneur. Selon les anciennes lois australiennes, il fallait être majeur avant de pouvoir donner son sang. Il a donc dû attendre 4 ans avant de pouvoir le faire. Et Harrison a tenu sa promesse. Donnant régulièrement son sang, à la banque de sans de la Croix-Rouge australienne, durant plus de 60 ans, Harrison aurait sauvé des millions de vies.

Peu de temps après que Harrison est devenu officiellement un donneur, les médecins ont dit à l’homme que son sang pourrait résoudre un grave problème mortel. « En Australie, jusqu’aux environs de 1967, il y avait des milliers de bébés qui mourraient chaque année, les médecins ne savaient pas pourquoi », a déclaré Jemma Falkenmire du Service de la transfusion de la Croix-Rouge Australienne. Nous savons actuellement que la cause de ces décès était la maladie rhésus, une condition dans laquelle le sang d’une femme enceinte commence à attaquer les cellules sanguines de son bébé.

Cette maladie se produit, généralement, lorsqu’une femme enceinte a un sang rhésus négatif et que le bébé dans son ventre a du sang rhésus positif, hérité du père. Si la mère a été sensibilisée au sang rhésus positif, généralement, lors d’une grossesse suivante avec un bébé rhésus positif, elle peut produire des anticorps qui détruisent les cellules sanguines « étrangères » du bébé. Les médecins avaient pourtant découvert que Harrison avait un anticorps rare dans son sang et dans les années 1960, ils ont travaillé ensemble de manière intensive en l’utilisant pour développer une injection qui permet aux mères avec du sang rhésus négatif de développer les anticorps RhD.

#1 Quand James Harrison avait 14 ans, les médecins lui ont enlevé un de ses poumons et l'ont gardé hospitalisé pendant trois mois

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
198 points

#2 Pendant la période difficile, Harrison a appris qu'il était vivant en grande partie grâce à du sang transfusé qu'il avait reçu

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
163 points

#3 Plus tard, il a voulu être donneur à son tour

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
152 points

#4 Au cours des 60 prochaines années, James Harrison a fait 1 173 dons de plasma sanguin - 1 163 de son bras droit et 10 de sa gauche

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
145 points

#5 Le Service de transfusion sanguine de la Croix-Rouge australien estime que Harrison a sauvé 2,4 millions de vies

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
143 points

#6 Harrison a un anticorps rare dans son sang et dans les années 1960, lui et les professionnels de la santé l'ont utilisé pour développer une injection appelée Anti-D

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
140 points

#7 L'anti-D est la principale réponse à un problème mortel appelé maladie rhésus

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
138 points

#8 La maladie de Rhésus se produit lorsqu'une femme enceinte a du sang rhésus négatif (RhD négatif) et que le bébé dans son ventre a du sang rhésus positif (RhD positif), hérité de son père

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
138 points

#9 Si la mère a été sensibilisée au sang rhésus positif, elle peut produire des anticorps qui détruisent les cellules sanguines «étrangères» du bébé.

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
137 points

#10 Pour les bébés, il peut entraîner des lésions cérébrales ou la mort

« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
141 points
Ça continue sur Koalol
Voir les 2 autres »
« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son dernier don
Partager sur Facebook