En naviguant sur le site Koalol.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Ok
Une caissière demande à une fillette de 2 ans si elle veut une poupée qui lui « ressemble plus », la petite lui cloue le bec

Une caissière demande à une fillette de 2 ans si elle veut une poupée qui lui « ressemble plus », la petite lui cloue le bec

Life

La petite Sophia Benner, âgée de deux ans, venant de la Caroline du Sud, aux États-Unis, rêve de devenir docteure. Sophia a récemment appris à faire pipi dans le petit pot, alors sa maman, Brandi, pour la féliciter, l’a emmenée au magasin pour qu’elle choisisse un cadeau. La petite, bien évidemment, a choisi une poupée de docteure.

Lorsque Sophia est arrivée à la caisse pour payer son cadeau, la caissière a eu une réaction totalement inappropriée. Cette dame a osé lui demander : « Es-tu certaine que c’est bien la poupée que tu veux, chérie ? ». Pourquoi est-ce qu’elle lui demande cela vous demandez-vous ? Parce que la poupée était noire, un détail que Brandi et sa fille n’avaient pas remarqué jusqu’à ce que la caissière le dise à Sophia. Lorsque la jeune fille a répondu « oui », la caissière a répondu : « Mais elle ne te ressemble pas. On a plusieurs autres poupées qui te ressemblent beaucoup plus. » Avant que Brandi puisse intervenir, Sophia a cloué le bec de la caissière avec la meilleure réponse possible.

Voyez la conversation complète ci-dessous qui a récemment été partagée plus de 200 000 fois sur Facebook.

Plus d’info : Facebook de Brandi

#1 La jeune Sophia Benner, âgée de 2 ans, s’est récemment rendue au magasin avec sa mère, Brandi, pour se choisir un cadeau

Une caissière demande à une fillette de 2 ans si elle veut une poupée qui lui « ressemble plus », la petite lui cloue le bec
1091 points

#2 Lorsqu’une caissière a remis en question son choix de poupée, Sophia lui a cloué le bec avec la meilleure réponse possible

« Nick et moi avions dit à Sophia qu’après avoir réussi à faire pipi dans le pot toute seule pendant un mois, elle pourrait avoir un cadeau spécial au magasin. Forcément, elle a choisi une nouvelle poupée. Elle adore les poupées. Alors que l’on regardait dans les rayons, la vendeuse a demandé à Sophia si elle allait à un anniversaire. On lui a toutes les deux jeté un regard vide. Elle a alors pointé la poupée du doigt et la vendeuse lui a demandé si elle la prenait pour une amie. Sophia continuait de la regarder froidement et j’ai fait savoir à la caissière qu’elle l’avait méritée pour avoir fait pipi dans son pot. La vendeuse m’a lancé un regard perplexe, s’est tournée vers Sophia et lui a demandé : « Es-tu certaine que c’est bien la poupée que tu veux ma chérie ? » Sophia a finalement retrouvé sa parole et a dit : « Oui, s’il vous plaît ! » La caissière répond alors : « Mais elle ne te ressemble pas. On a plusieurs autres poupées qui te ressemblent davantage ». La colère est immédiatement montée en moi, mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, Sophia a répondu : « Bien sûr qu’elle me ressemble. C’est une docteure comme moi. Je suis jolie et elle est jolie aussi. Tu as vu ses jolis cheveux ? » Heureusement, la caissière a abandonné et a seulement répondu : « Oh, c’est bien ça ! » Cette expérience a confirmé ma croyance que nous ne sommes pas nés avec l’idée que la couleur est importante. La peau peut être de couleur différente, comme les cheveux et les yeux, et toutes les nuances sont magnifiques ».

Une caissière demande à une fillette de 2 ans si elle veut une poupée qui lui « ressemble plus », la petite lui cloue le bec
1056 points
Ça continue sur Koalol
Lire la suite »
Une caissière demande à une fillette de 2 ans si elle veut une poupée qui lui « ressemble plus », la petite lui cloue le bec
Partager sur Facebook